Métabolisme basal


Femmeweb.fr    
 

Le métabolisme basal

Google
eau-effort
Au cours de l'exercice physique, l'élévation de l'activité augmente  considérablement le besoin en eau.
Cette sportive n'attend pas d'avoir soif pour boire.
Le métabolisme basal
Le métabolisme de base est la vie des organes et leurs échanges en dehors de toute activité. On l'exprime par l'énergie nécessaire consommée pour la respiration, la circulation, l'activité électrique et la régulation thermique principalement.
Cette énergie est incompressible et l'alimentation doit répondre à ce besoin pour assurer la continuité de la vie. C'est la  thyroïde qui est le grand régulateur de la gestion de cette énergie.
Le besoin énergétique de base pour un homme de 20 ans, mesurant 1 m 80 et pesant 70 kg est d'environ 1510 Kcalories.
Il est  de 1320 Kcalories pour la femme de 20 ans, mesurant 1 m 65 et pesant 60 kg.
Cette base énergétique indispensable est importante et variable selon l'individu. Toute occupation intellectuelle, toute émotion, toute activité physique ou nerveuse réclame de l'énergie et nous impose de nous alimenter en préservant cette réserve de base.

L'eau est indispensable à la chimie de l'assimilation et de la respiration. On doit prévenir la soif en buvant au cours du repas et plusieurs fois par jour. Le rein est l'organe du filtrage et de la gestion de l'eau que le corps ne stocke pas mais qu'il élimine par l'excrétion, la transpiration,  la respiration. Le besoin en eau est de 3 litres en moyenne ; une partie seulement de cette eau est trouvée dans les repas de l'assiette et dans les fruits ;  la boisson doit nous en apporter directement 2 litres.

Avec l'âge et la baisse de l'activités des organes et de la multiplication cellulaire, le métabolisme va diminuer. Il est plus élevé pour les enfants qui grandissent et dont le corps se transforme. Après un repas, il y a une forte augmentation du besoin énergétique du fait de la digestion. En cas de grande chaleur ou de grand froid, le corps réclame des calories et nous devons adapter notre alimentation à ce besoin.
Cela vient donc à dire que l'alimentation ne doit pas nous servir à stocker des réserves, mais à prévenir les besoins énergétiques pour les satisfaire selon notre activité de travail et de loisirs.
Le souci diététique nous aidera à cette  gestion  tout naturellement, par le seul fait de bonnes habitudes à acquérir et à conserver.
Création et Hébergement de votre site: 3Mi.fr